MARY SIBANDE

Site web officiel

Vit et travaille à Johannesburg.

1982

Mary SIBANDE explore les thèmes de genre, de classe et de race, cela via la sculpture.

Les sculptures de l’artiste représentent le personnage de Sophie, son « alter ego ». Sophie c’est archétype de la domestique noire durant l’apartheid. Mary SIBANDE s’inspire de son histoire familiale personnelle. En effet, au sein de sa famille, plusieurs générations de femmes ont été employées de maison. Sophie est généralement parée de l’uniforme de travail des domestiques. Au fur et à mesure des productions de l’artiste, on peut constater une légère variation de la tenue du personnage. Passant de simples tenues de travail à de grandes et majestueuses robes d’apparat.

Les sculptures et installations de Mary SIBANDE sont à taille réelle. De prime abord, l’on pourrait penser que ses productions sont principalement des compositions photographiques. Il n’en n’est rien. Ces mannequins grandioses en fibre de verre paraissent presque réelles. D’autant plus que de manière récurrente, c’est le visage de l’artiste qui est scanné, modélisé et dupliqué à l’infini.